USCC: OAK Racing confirme quatre pilotes en Tudor USCC

20140124203844-a0ae6ec3
A quelques jours des tests officiels des 12 Heures de Sebring, deuxième manche du Tudor United Sportscar Championship, OAK Racing confirme l’annonce des trois pilotes qui partageront avec Gustavo Yacaman le volant de la Morgan Nissan LM P2 au cours de la saison : Alex Brundle, Olivier Pla, et Ho-­‐Pin Tung.

 

Continuer la lecture de USCC: OAK Racing confirme quatre pilotes en Tudor USCC

Audi se prepare aux nouvelles reglementations d’efficience LMP1

Audi begruesst LMP1-Effizienzreglement Les changements des règlementations techniques du FIA WEC pour la saison 2014 peuvent, à juste titre, être appelés une révolution. Pour la 1ère fois, la puissance d’une voiture de course n’est plus sujette à des restrictions ciblées. Au lieu de cela, les limitations sont imposées sur la consommation d’énergie tandis que de nouvelles libertés d’ingénierie sont permises. Ainsi, la créativité technique sera récompensée afin que la voiture la plus efficiente remporte Le Mans le 15 juin prochain.

« La catégorie LMP est idéale pour démontrer la technologie d’efficience d’Audi en compétition automobile » déclare Dr. Wolfgang Ullrich, Président de Audi Motorsport. « Cette catégorie a toujours évolué dans un exercice de leadership technologique. Les voitures les plus complexes ont été développées pour elle. Les objectifs d’efficience en LMP1 répondent complètement aux exigences des voitures actuelles et futures, ce qui va parfaitement avec les valeurs et l’engagement d’Audi. »

Depuis que le constructeur est entré en LMP1 en 1999, l’efficience des prototypes d’Ingolstadt et Neckarsulm s’est continuellement améliorée. Les étapes majeures dans le domaine du groupe motopropulseur incluent l’introduction de l’injection directe TFSI (2001), la technologie diesel TDI (2006) et la technologie e-tron quattro diesel hybrid (2012). De plus, d’innombrables optimisations de détails ont été effectuées sur toutes les parties de la voiture. « En 2014, la réflexion a fondamentalement changé, » explique Dr. Martin Mühlmeier, Directeur de la technologie chez Audi Sport. « Traditionnellement, les réglementations techniques en compétition automobile se sont concentrées sur la limitation de la puissance du moteur – par exemple à travers des facteurs comme les limitations des capacités de réservoir, des contraintes relativement strictes en matière de système de turbo ou de restricteurs d’air. Au contraire, la quantité de carburant disponible a été illimitée, cela a été le cas pour les courses de LMP1 notamment. Mais aujourd’hui, une quantité maximale d’énergie par tour est spécifiée. Et nous devons y répondre au mieux. Avec cette nouvelle étape, la FIA, l’ACO et toutes les parties concernées ont élaboré un ensemble de réglementations complètement nouvelles clairement axées sur l’efficience, tout en continuant  à proposer les courses les plus sportives et palpitantes possibles. »
 
Plus simplement, les nouvelles réglementations défient les constructeurs engagés à faire le meilleur usage possible d’une quantité de carburant par tour afin de couvrir la plus longue distance en une certaine durée (comme 24 heures au Mans) et ainsi de décrocher la victoire. Les moteurs diesel et essence sont permis. Pour les constructeurs avec des équipages constructeurs, des systèmes hybrides sont prescrits en 4 catégories de performance différentes. Une quantité maximale d’énergie est définie pour chacune de ces classes.
 
Cela donne une constellation sportive palpitante. « Seuls ceux qui ont un contrôle optimal de leur consommation, approchent au plus près la limite d’énergie permise et qui sont les plus rapides grâce à une conduite efficiente seront compétitifs, » explique Chris Reinke, Président du LMP chez Audi Sport. Si la quantité d’énergie disponible par tour n’est pas entièrement consommée, elle sera perdue, et ne pourra pas être consommée lors du tour suivant. C’est une des différences principales par rapport aux anciennes réglementations, qui ne limitaient pas la consommation dans la course.
 
Pour cette année, les ingénieurs ont bien plus de liberté quant aux solutions qu’ils peuvent employer pour atteindre leur objectif. Audi a opté pour un tout nouveau moteur V6 TDI et le système e-tron quattro. Dans cette difficile bataille des concepts, le constructeur vise sa 13ème victoire au Mans avec l’Audi R18 e-tron quattro.
Yves Lefevere (Source et photo Audi)

ORECA, a nouveau le constructeur « proto » le plus represente aux 24 Heures du Mans

2014_ORECA_Technology_LMP2_300ORECA, avec    son pôle Technology, sera le constructeur le plus représenté dans   les catégories « prototype » des 24 Heures du Mans, mais aussi du  Championnat du Monde d’Endurance FIA et de l’European Le Mans    Series. Avec pas moins de neuf châssis au départ de la plus mythique  des courses d’endurance, ORECA tentera d’obtenir la victoire dans la  catégorie LM P2 par l’intermédiaire de ses sept teams-clients   engagés dans la Sarthe, dont six sont motorisés par le département   moteur basé à Magny-Cours.

Forte presence d’Onroak Automotive en 2014 dans les championnats d’endurance

La publication des listes officielles de l’Automobile Club de l’Ouest a confirmé la forte présence d’Onroak Automotive en 2014. Avec quatre voitures en European Le Mans Series, cinq voire sept aux 24 Heures du Mans, et une en Championnat du Monde FIA d’Endurance, la société sarthoise confirme son statut de constructeur à part entière.
Continuer la lecture de Forte presence d’Onroak Automotive en 2014 dans les championnats d’endurance