BELLES PERFORMANCES MAIS DECEPTION EN V DE V

LES  RÉSULTATS PLUS QUE MITIGES EN ITALIE ….

 

VdeV2015_Mugello_LigierJS53EVO2_IdecSportRacing_CPR-HuguesLaroche_01-1024x683Les week-ends en Italie se suivent et ne se ressemblent pas… Après les deux deuxièmes places décrochées à Monza par une Ligier JS 53 EVO 2 qui ont offert à Onroak Automotive la tête du classement du « Campionato Italiano Sport Prototipi », les résultats de ce second week-end consécutif en Italie ont été plus mitigés pour le constructeur.

Sur le circuit de Mugello se courait la deuxième manche du Challenge Endurance Proto 2015 de la série . Au sein d’un plateau de vingt-quatre concurrents, les cinq Ligier JS 53 EVO 2 engagées ont confirmé leur potentiel durant les qualifications en intégrant toutes le top 10, décrochant des places sur la première et deuxième ligne de départ ! Par la suite, les sport-prototypes du constructeur Onroak Automotive ont malheureusement été confrontés à de nombreux faits de course.

Chez IDEC Sport Racing, après s’être élancé aux côtés du poleman, Paul Lafargue à bord de la Ligier JS 53 EVO 2 N° 17 a malheureusement été contraint à l’abandon dans le dernier tiers de l’épreuve. Cela faisait suite à une sortie de piste due au bris d’une jante ayant entrainé un problème mécanique.

La N° 15 a effectué une très belle course mais hélas, non récompensée. Parti de la neuvième position, William Cavailhes a effectué un très bon relais avant de laisser le volant à Nicolas Da Rocha qui s’est hissé en tête de peloton pour dominer une longue partie de la course. Le pilote a ensuite lui aussi été victime d’une sortie de piste et a dû effectuer un passage aux stands.

L’efficacité du travail de l’équipe a permis à Frédéric Da Rocha de reprendre la piste en quatorzième position pour un peu plus d’une heure de course avant le drapeau à damier, qu’il a franchi en ayant gagné une place.

Du côté de l’équipe Ultimate, la déception est forte. Tout au long d’une belle course régulière, Jean-Baptiste Lahaye, François Heriau et Pierre Nicolet avaient emmené la Ligier JS53 EVO 2 N° 35 en deuxième position. A une heure de l’arrivée, un retardataire a poussé Pierre Nicolet dans le bac à graviers, ce qui a réduit à néant tout espoir de podium au général. L’équipe réussit, malgré la pluie violente qui s’est abattue sur le circuit vingt minutes avant la fin de la course, à terminer à la 6ème position et en tête de la catégorie « Prestige », catégorie réservée aux équipages ne comptant pas de pilote élite

Chez Graff Racing, au volant de la Ligier JS 53 EVO 2 N° 29, Yann Clairay a effectué un excellent départ, la propulsant en quelques tours de la septième à la deuxième position ! Malheureusement, Jordan Perroy s’est ensuite accroché avec un retardataire lors d’une tentative de dépassement après la mi-course, les privant ainsi avec Eric Trouillet de toutes chances de podium. Le trio termine onzième.

La N°91 avait quant à elle été contrainte de prendre le départ depuis les stands après avoir calé sur la ligne de départ, puis a été victime d’une pénalité pour non respect du temps de conduite des trois pilotes. Elle finit seizième. L’arrivée d’un nouveau pilote, Nicolas Beraud, aux côtés de Sergio Pasian et Franck Gauvin, au volant de la Ligier JS 53 EVO 2 a cependant permis de composer un équipage homogène qui devrait signer de bons résultats très rapidement.

Si les aléas de la course n’ont pas permis de concrétiser de résultats solides, les Ligier JS 53 EVO 2 ont confirmé leur compétitivité et leur régularité pour leur première sortie sur le tracé du Mugello. Il faudra compter sur elles pour le troisième rendez-vous de la saison, sur le circuit espagnol de Motorland, les 30 et 31 mai prochains.

Yves Lefevere (communiqué onroak automotive)
Photos : Hugues Laroche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *