WRC: la Citroen C3 R5 , décroche son « permis » terre

LA C3 R5 A LE POTENTIEL POUR DEVENIR LA NOUVELLE REFERENCE SUR LES RALLYES TERRE.

Leaders pendant huit des vingt spéciales au programme ce week-end et auteurs également d’un scratch, Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau ont démontré que la C3 R5 avait aussi le potentiel pour devenir la nouvelle référence de la catégorie sur terre. Classés finalement troisièmes du 2 pour la première sortie de la voiture sur cette surface, ils étaient tous proches de faire encore mieux…

Surface prédominante en championnat du monde des rallyes, la terre constitue un enjeu important pour la marque aux chevrons dans sa stratégie de compétition clients. D’où la satisfaction éprouvée ce soir, d’avoir vu la C3 R5, nouveau fleuron de sa gamme, réussir ses débuts sur les pistes exigeantes du Portugal, lesquelles firent pourtant de nombreuses victimes. En s’emparant du meilleur temps dès la première véritable spéciale (ES 2), longue de 26,73 kilomètres, Stéphane Lefebvre  le pilote maison, confirmait qu’il était là pour jouer les tous premiers rôles, et il concluait le premier tour du vendredi aux commandes du WRC2, avec 27’’5 d’avance. L’après-midi se révélait en revanche plus difficile avec une crevaison (ES 5), suite à cette crevaison qui causait la dégradation d’un flexible de freins (ES 6),le Nordiste rétrogradait au troisième rang.

Mais Stéphane ne s’avouait pas vaincu,il repassait en tête dès la première ES du deuxième jour et accroissait dès lors son avantage jusqu’à posséder 49’’4 d’avance sur le deuxième à l’issue de la première boucle du samedi. Mais une nouvelle crevaison dans l’ES 14 se révélait lourde de conséquences : en bloquant la roue, elle entraînait la casse d’une transmission dans Amarante, la plus longue ES du rallye (37,60 km). Là encore, Stéphane Lefebvre se montrait exemplaire en préservant la troisième place. le Français de 26 ans reprenait 31’’3 au deuxième de la catégorie le dimanche venu, en l’espace seulement de 51,53 kilomètres chronométrés, pour finir à 17’’ de la deuxième place. Preuve que le binôme qu’il forme avec la C3 R5 est déjà très performant !

Yves  Lefevere (Source Citroën Racing Media)
Photos Citroën Racing/DR