WRC Rallye de Turquie 2018 clap de fin

 BONNE OPÉRATION POUR OTT TANACK 

OTT TANACK a remporté le Rallye de Turquie 2018, avec cette victoire il se rapproche de la tête du championnat du monde des conducteurs. Avec cette troisième victoire cette année il occupe la seconde place devant Sébastien Ogier. Bonne opération également pour Toyota qui occupe la première marche du championnat des constructeurs.

Le rallye de Turquie 2018, ne laissera pas que de bons souvenirs aux divers participants, si cette édition a sourit à Ott Tänack (Toyota Yaris) classé en cinquième position après la première journée, qui c’est emparé des commandes le samedi pour ne plus lâcher sa position  jusqu’à la dernière journée il s’adjuge ainsi les points de la victoire faisant au passage une bonne opération au niveau du classement du championnat du monde des conducteurs doublant par la même occasion Sébastien Ogier se classant en seconde position du championnat du monde des pilotes. Bonne opération également pour Toyota qui avec cette victoire s’empare de la tête du championnat du monde des constructeurs. 

Si Ott Tänack et Toyota ont le sourire il en va pas de même pour les autres leaders du championnat . Thierry Neuville (Hyundai i20)  a été contraint à l’abandon suite à une suspension cassée dans l’ES8. Pour Sébastien Ogier (Ford Fiesta) idem suspension cassée dans l’ES 9 mais des réparations de fortune ont permis de tenir dans l’ES 10. Mais  le sort c’est acharné sur lui après une sortie de route dans l’ES 11 il n’a pas réussi à dégager sa voiture. Les deux pilotes ont toutefois partir ne Rallye 2 le dimanche et ainsi disputer la Power Stage, en l’emportant Thierry Neuville empoche les 5 points de celle-ci et Sébastien Ogier deuxième en inscrit 4 auquel s’ajoute un point supplémentaire grâce à une consigne d’équipe, Elfy Evans a pris 5 minutes de pénalités pour permettre à son coéquipier de rentrer dans le top 10.

CITROEN  PAS ÉPARGNÉ NON PLUS 

Particulièrement dévastatrice pour tous les constructeurs engagés dans le championnat, cette deuxième étape voyait le retrait de Mads Ostberg – Torstein Eriksen sur une panne de turbo, puis de Craig Breen et Scott Martin, après que leur monture ait pris feu. Malgré ces déboires  les Citroen C3   sont restés dans  le rythme des meilleurs. Repartis en Rally 2 , Mads Ostberg et Torstein Eriksen confirmaient qu’ils avaient assurément le rythme pour briguer le podium sur cette épreuve difficile, avec une belle série de trois deuxièmes temps consécutifs. Khalid Al Qassimi et Chris Patterson ralliaient également l’arrivée, après avoir vu leur feeling s’améliorer au fil des kilomètres. Simone Tempestini et Sergiu Itu confirmaient quant à eux l’étendue du potentiel de la C3 R5, nouveau produit phare destiné à la compétition clients, en lui offrant avec la deuxième place, son troisième podium en 2.

CLASSEMENT FINA

  1. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) 3h59’24’’5
  2. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) + 22’’3
  3. Paddon / Marshall (Hyundai i20 WRC) + 1’46’’3
  4. Suninen / Markkula (Ford Fiesta WRC) + 4’10’’9
  5. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) + 7’11’’7
  6. H.Solberg / Minor (Skoda Fabia R5) + 13’40’’6
  7. Kopecky / Dresler (Skoda Fabia R5) + 18’25’’2
  8. Tempestini / Itu (Citroën C3 R5) + 19’37’’1
    15. Al Qassimi / Patterson (Citroën C3 WRC) + 35’56’’1
    23. Ostberg / Eriksen (Citroën C3 WRC) + 54’36’’1